Échelle humaine (2005)

Un projet d’art et d’échange.

À l’été 2005, Julie Lebel et Sébastien Cliche initiaient « Échelle humaine », un projet où ils conviaient la population de Sept-Îles à la création d’une nouvelle représentation des espaces publics de la ville.

Les citoyens étaient invités à contacter les artistes pour témoigner de leur rapport aux espaces publics. Ils ont confié les souvenirs, les visions, ou les rituels qui pour eux donnent un sens personnel à des lieux accessibles à tous.

Une série de rencontres ont permis aux participants et aux artistes d’arpenter ensemble ces lieux pour documenter et mettre en scène les témoignages. Il en résulte une cartographie vivante et subjective, un lieu d’échange et d’appropriation qui propose de voir différemment l’espace commun.

Les citoyens ont aussi été invités à participer à une série d’activités qui traitaient d’appropriation physique des lieux ainsi que des liens sensoriels que nous établissons avec notre environnement.

Un lieu ne se résume pas à sa fonction. Il est l’assemblage organique et sédimentaire des différentes expériences de ceux qui l’utilisent.

Cliquez ici pour visiter le site interactif du projet.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :